Category Archives: Sauver la ressource

Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface

Le mardi 16 avril, l’association Générations Futures a publié un rapport sur la présence de perturbateurs endocriniens, dont des pesticides, dans les eaux de surface. 232 substances actives de pesticides ou de perturbateurs endocriniens suspectés ont été trouvés au moins une fois dans un département français. Par département, au moins 41 perturbateurs endocriniens potentiels ont été découverts en moyenne, avec de grandes disparités : de 4 en Corse-du-Sud à 90 dans le Calvados.

logo

Continue reading Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface

Isère: la filiale de Lactalis condamnée

Quatre litres par seconde : c’est la quantité de substances polluantes déversée par la fromagerie Etoile du Vercors dans un cours d’eau, l’Isère, en continu depuis 1942. Une pollution colossale, pour laquelle cette filiale du premier groupe mondial laitier et fromager Lactalis vient enfin d’être condamnée à 100 000 € d’amende dont la moitié avec sursis. Un montant loin de compenser les dommages sanitaires et environnementaux pour France Nature Environnement et la FRAPNA Isère, qui rappellent qu’à ce jour, le rejet de ces substances toxiques n’a pas cessé. Communiqué du 8 avril 2019.

Logo_Principal_ROUGE_180

Continue reading Isère: la filiale de Lactalis condamnée

Vittel: la bataille de l’eau dans C politique

 

L’enquête – Vittel : la bataille de l’eau. La reporter Béryl Chaumeil nous emmène à Vittel où se joue la bataille de l’eau. Bientôt, les habitants ne boiront plus de l’eau de leur ville mais une eau puisée 15 kilomètres plus loin et acheminée par pipeline. Une partie des « Vittellois » dénonce une privatisation de l’eau de la ville par le groupe Nestlé qui détient la marque. En face, la multinationale met en avant les centaines d’emplois créés dans la région. Excellent reportage mais la bataille n’est pas finie, contrairement à sa conclusion!

Caussade: l’illégalité du barrage est confirmée

Illégal sur le fond. Le jeudi 28 mars 2019, le tribunal administratif de Bordeaux vient de rejeter les demandes des promoteurs (le Syndicat Départemental des Collectivités Irrigantes de Lot-et-Garonne) du barrage de Caussade, retenue d’eau de 920 000 m3 dans le Lot et Garonne. Suite à cette décision qui conforte ses demandes,  France Nature Environnement milite pour une remise en état du site.