Angoulême : le prix BD Tournesol décerné à « L’Eau vive »

L’album distingué ce samedi raconte un grand combat écologique aux sources de la Loire. Par H.R? dans Sud-Ouest.

Le jury du prix BD alternatif Tournesol a décerné son 25e prix ce samedi à « L’Eau vive », d’Alain Bujak (scénario) et Damien Roudeau (dessin). En dépit du Covid-19, ses organisateurs, l’écrivain et critique de BD Yves Frémion et les Verts Charente, ont tenu à maintenir son organisation pour soutenir la culture.

Présidé cette année par Nicolas Thierry, vice-président de la Région Nouvelle Aquitaine et candidat, tête de liste EELV Nouvelle-Aquitaine, le jury pluriel composé à parité (1) a plébiscité « L’Eau vive », BD qui raconte l’histoire méconnue d’un grand combat écologique et pacifique, gagné en France il y a trente ans par des femmes et des hommes décidés à sauver l’écosystème. On leur doit d’avoir stoppé la construction du barrage de Serre de la Fare, aux sources de la Loire.

Source d’espoir

« Une histoire qui ne doit pas être oubliée, et qui fait écho à l’actualité », a souligné Nicolas Thierry. Coule dans « L’Eau vive » une vraie source d’espoir, servie par un graphisme puissant dans lequel s’invite parfois la photographie, toujours nichée à bon escient. On y hume le parfum d’une nature de toute beauté, bien connu des randonneurs de la route Stevenson.

Contacté par téléphone, le photographe Alain Bujak, qui signe là son troisième scénario, y voit un « signe d’encouragement » en cette période « où a besoin d’une réflexion collective ».

Et ça me fait particulièrement plaisir pour les gens qui ont combattu contre le barrage », a-t-il réagi à chaud

Même gratitude exprimée par le dessinateur Damien Roudeau, dont c’est le deuxième album de BD, à chaque fois consacré à une lutte écologique.

Les organisateurs espèrent pouvoir accueillir le duo lors du prochain festival, programmé en juin.

(1) Léonore Moncond’huy, maire de Poitiers, Jean-Luc Loyer et Tom Tirabosco (lauréat Tournesol 2020), auteurs de BD, Marion Courjaud, de l’association Cyclofficine et Hélène Rietsch, journaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *