Avranches : l’audit pointe un prix de l’eau élevé

David Nicolas et son équipe ont lancé un audit technique et financier sur la distribution de l’eau. Les conclusions viennent d’être livrées

Se réapproprier le réseau, faire la transparence sur la tarification du prestataire, la nouvelle municipalité a tenu ses promesses. Après consultations de plusieurs offres, la ville a commandé auprès du cabinet spécialisé Artelia, début 2015, un audit du contrat d’affermage des services d’eau potable qui lie la ville d’Avranches et Veolia jusqu’au 31 décembre 2017.

Un prix anormalement élevé

Le cabinet Artelia souligne que l’analyse des rapports annuels du délégataire met en évidence un prix de l’eau élevé sur la commune d’Avranches, par comparaison avec les moyennes nationales et locales observées. Le cabinet ne note pas d’éléments techniques justifiant ce tarif, d’autant que, depuis le transfert de la compétence production au SMPGA, les opérations complexes d’exploitation, à savoir, la gestion du réservoir et de l’usine, sont gérées par le syndicat. Il n’y a quasiment pas de matériel tournant à renouveler dans le périmètre de la délégation. Et que le renouvellement du réseau est assuré par la ville. L’audit fait ressortir :

le coût élevé de l’eau ne peut en rien être justifié par l’altitude de la ville !

La répartition de la part communale et de la part délégataire sur la facture d’eau potable est de 19 % pour la ville et de 81 % pour le délégataire. Pour comparaison, cette répartition est moyennement autour de 40 % et 60 % ailleurs. Conséquence

La répartition ne permet pas à la collectivité d’investir dans le renouvellement des réseaux qui lui incombe

Un contrat ancien

Les conclusions de l’audit précise

cette analyse témoigne d’un contrat ancien, 1990, qui, au gré des avenants passés, n’a pas favorisé la remise en concurrence au cours de ces 25 dernières années. la présente analyse ne permet pas de mettre en avant une quelconque défaillance du délégataire dans l’exécution de ses prestations

Toutefois, le cabinet Artelia note

un engagement sur la suppression de branchements plomb qu’il conviendrait de suivre dans le temps ; des indices de pertes linéaires en réseau et de volumes non comptabilisés qui pourraient être optimisés

Peggy Cochat, adjointe à la qualité de la vie, développement durable et sécurité précise

Depuis 2014, les élus ont rencontré à plusieurs reprises le délégataire et les conclusions de l’audit lui ont été signifiées ». Un dialogue est engagé « afin de pouvoir proposer un juste prix de l’eau à nos usagers

Petite précision : la ville étant seulement compétente quant à la distribution de l’eau potable, c’est sur ce seul contrat que portent alors les négociations engagées par la ville.

Rappel des compétences eau potable et eaux usées de la ville

La production (captage d’eau brute, traitement et vente d’eau potable) est assurée depuis le 1er janvier 2014 par le Syndicat mixte de production d’eau potable du granvillais et de l’avranchin (SMPGA).

La distribution (transport de l’eau potable dans chaque foyer) est déléguée à Veolia par la ville d’Avranches.

L’assainissement (transport et traitement des eaux usées) est délégué à Veolia par la communauté de communes Avranches – Mont Saint-Michel.

La Gazette de la Manche du 10 février

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *