Martinique, Prix de l’eau : « On se moque de nous! »

L’Aduem (Association de Défense des Usagers de l’Eau en Martinique) continue à se mobiliser pour dénoncer les nouveaux tarifs du Siscm et de la SME qui placeraient les prix de l’eau pour les usagers de sud « parmi le plus élevé de France » .
L’Association de Défense des Usagers de l’Eau en Martinique (Aduem) n’en démord pas. Depuis les nouveaux contrats d’affermage en eau et assainissement passés entre le Sicsm (Syndicat Intercommunal du Centre et du Sud de la Martinique) et la SME (Société Martiniquaise des Eaux) le 1er avril, ses membres s’alarment des prix facturés à l’usager. « On se moque de nous! Le détail de la facture, qui comporte 30 lignes, est un modèle du genre. Elle reflète parfaitement la gouvernance actuelle de l’eau en Martinique qui ressemble à un mille-feuilles et coûte si cher à l’abonné » , ironise Gilbert. Pour l’association, contrairement aux éléments donnés par le Sicsm dans notre dossier du 23 juin, le prix de l’eau et de l’assainissement pour les 14 communes du sud de l’île (La Trinité au Diamant), est compris entre 5,40 euros et 6 euros le m3, selon les zones géographiques de l’île (1). « Des prix parmi les plus élevés de France! » , tonnent les membres de l’Aduem.

« DES RAISONS POLITIQUES »

« L’une des raisons du coût élevé provient de cet empilage non-justifié de différentes structures qui ont chacune des coûts de fonctionnement importants » , estime Françoise Lacy, la présidente. Réunie dernièrement à la maison des syndicats pour discuter des modalités du combat futur, l’association regrette qu’aucune des dispositions promises après les grèves de 2009 n’ait eu de suite concrète. En particulier, le syndicat unique de l’eau, « la solution pour faire baisser les prix » qui est mort-né. Il était pourtant préconisé par les services de l’État dans le rapport d’« audit sur l’eau en Martinique » rendu public en novembre 2010. « Mais aucun homme politique ne l’envisage car simplifier la gouvernance de l’eau, c’est réduire le nombre de postes de présidents, vice-présidents, directeurs de syndicats des e aux… La politique et l’eau sont intimement liées, au détriment des usagers qui payent très cher un service vital » .
(1) Tarifs TTC pour une consommation moyenne annuelle d’eau et d’assainissement de 120 m3
Publié par France Antilles Martinique, le vendredi 3 juillet 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.