Grenoble: incertitude sur l’avenir avec le transfert de la compétence eau potable

Par EAU SECOURS GRENOBLE

Du fait du passage en Métropole de l’agglomération grenobloise au  1ER janvier 2015 (49 communes, 450 000 habitants !) la compétence eau potable est transférée des communes à la Métropole. Il a fallu, courant 2014, réfléchir pour adapter le service de l’eau potable grenoblois à cette nouvelle forme de fonctionnement.

L’objectif était de préserver et garantir les valeurs que nous défendons.

La SPL Eau de Grenoble (Société Publique Locale), qui associe la ville centre et quelques communes alentour, permet de conserver la maîtrise sur le service public puisque tous ses actionnaires sont des communes.

La SPL conserve pour l’instant tous les moyens de l’ancienne Régie Eau de Grenoble (personnel, matériel, parc automobile, réseau de production et de distribution).

Une simple régie sans personnalité morale, est dotée d’un directeur et d’un agent technique qui gère le budget et PPI (plan pluriannuel d’investissement). Elle s’appuie pour tout le reste sur la SPL.

Un grand nombre de questions se posent pour l’avenir :

  • En sera-t-il de même avec la régie métropolitaine ?
  • Les répartitions de tâches régie – SPL seront-elles  calquées sur le modèle grenoblois  actuel notamment pour les fonctions production et distribution ?
  • Les PPI seront-ils effectivement gérés ainsi que le budget par l’autorité organisatrice, c’est-à-dire la Métro ?
  • Est-ce que l’exploitation des installations de production et de distribution, leur maintenance, la gestion des abonnés seront bien assurés par la SPL qui dispose du personnel qualifié, des équipements et structures nécessaires ?
  • Sera-t-elle appelé à accueillir les régies qui sont aujourd’hui éparpillées sur le territoire ayant toutes les ressources d’encadrement nécessaire ?
  • Ou malheureusement s’oriente-t-on vers un mille- feuille administratif dans lequel les doublons seraient nombreux et les postes de cadres créés seraient coûteux pour les usagers ?
  • La participation du comité d’Usagers à l’élaboration du budget de l’eau et, chaque année, à l’établissement du prix pourra-t-elle être poursuivie à partie de 2016 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.