Mont Ventoux: les canons à neige tombent à l’eau

Le projet de produire de la neige artificielle a été abandonné mais la station se diversifie avec d’autres activités

Sorties - Loisirs - Au Mont-Ventoux, les canons à neige tombent à l'eau
Trop coûteux et pas franchement adapté aux températures en hausse de ces dernières années, le projet d’installer des canons à neige au Mont-Serein n’est plus d’actualité.PHOTO VALÉRIE SUAU
  Continue reading Mont Ventoux: les canons à neige tombent à l’eau

Dunkerque: Suez-Lyonnaise se fait du beurre sur le dos des plus pauvres

Entre Suez-Lyonnaise et l’agglomération de Dunkerque, c’est une longue histoire. Depuis 1924, plusieurs contrats ont uni les deux parties. Le dernier en date, signé en 2005, est un contrat d’affermage qui lie le syndicat mixte « Eau du Dunkerquois »1 à l’entreprise. À cette dernière incombe la charge du service de distribution d’eau potable ainsi que l’entretien, la réparation et la surveillance des équipements.

« On a un droit de lentillage, un droit de réduction du débit [d’eau]» : quand Veolia ignore la loi

Nul n’est censé ignorer la loi : chez Veolia, cette phrase n’est pas bien comprise.

Alors que France Libertés et la Coordination eau Île-de-France ont plusieurs fois fait condamner Veolia et la Saur pour réduction de débit d’eau, alors qu’une décision de la Cour d’appel de Versailles précise bien cette interdiction, les services clients de Veolia continuent d’affirmer aux usagers du service public qu’ils ont le droit de réduire le débit.

Un client victime de réduction de débit d’eau à répétition a enregistré sa conversation téléphonique avec le service client de Veolia le 8 décembre 2016. Cet enregistrement montre l’absence de volonté de Veolia de respecter la loi.

Écoutez un extrait de l’enregistrement:

Veolia ment aux familles quand elle dit qu’elle n’a pas été condamnée pour réduction de débit (voir les dossiers Lyon et Toulon) et renie la jurisprudence sous prétexte que c’est la Saur qui a été condamnée. Traduisons Veolia : « ce n’est pas nous, ça ne compte pas ». Difficile de faire respecter l’État de droit avec ce type d’attitude.

Faites le savoir autour de vous et demandez aux familles victimes de ces pratiques de témoigner sur notre site internet.

Arras: Eau Secours contre le président de la CUA, le prévenu relaxé de délit de diffamation

Plus d’un an après les propos par un membre de l’association Eau Secours 62, ce dernier avait comparu, jeudi 17 novembre, devant le tribunal correctionnel d’Arras, pour un double délit de diffamation. Le dépositaire de la plainte : le président de la communauté urbaine d’Arras, Philippe Rapeneau. Le prévenu a été relaxé ce jeudi.

Continue reading Arras: Eau Secours contre le président de la CUA, le prévenu relaxé de délit de diffamation

Bassin rennais: retour à la gestion publique

Au fur et à mesure de l’extinction des contrats avec les sociétés privées, la gestion de l’eau de quinze communes du bassin rennais sera transférée au public d’ici à 2020. En service depuis avril 2015, la Société publique locale eau du bassin rennais assure déjà la distribution d’eau pour les communes de Rennes, Pacé, Vezin-le-Coquet et Saint-Gilles, auxquelles s’ajoutera Cesson-Sévigné à partir d’avril 2017. Mais d’ici à 2020, la structure publique compte intégrer quinze communes supplémentaires, proposition qui sera soumise au comité le 8 décembre. Avec ses 112 salariés, elle assure déjà la totalité de la production d’eau potable pour les 480.000 habitants du bassin rennais, à travers onze ressources en eau et six usines de potabilisation.

Le Télégramme du 21/11/2016