Carcassonne: «Je propose une étude gratuite plutôt que payante»

Courant novembre, Carcassonne Agglo devra se déterminer sur le mode de gestion de l’eau. Peut-on échapper à la délégation de service public ? Les militants d’une gestion publique y croient encore.

C’est une sonnette d’alarme que tirent les membres du collectif carcassonnais pour une gestion publique de l’eau. Dans quelques mois Carcassonne Agglo devra ou non renouveler les contrats qui la lie aux multinationales de l’eau. La collectivité s’apprête à lancer une étude. Une étude qui, si elle n’est opposée à aucune autre sonnera le glas des espoirs du collectif. Gabriel Amard, écosocialiste, a impulsé la sortie de Viry-Châtillon du syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF) et crée la régie publique Eau des Lacs de l’Essonne. Interview.

Continue reading Carcassonne: «Je propose une étude gratuite plutôt que payante»

Blois (46 000 habitants) : Une eau publique et au même prix au 1er octobre 2016

Le cycle de printemps des réunions de quartier est l’occasion pour la municipalité PS d’évoquer le dossier de la gestion de l’eau potable qui, le 1er octobre prochain, va basculer dans le giron public. Cela faisait 26 ans qu’elle était confiée à un opérateur privé. Un changement qui se fera tout en douceur pour les 12.046 abonnés qui achètent chaque année 3,2 millions de m3d’eau.
« Sans interruption de la production », précise Marc Gricourt, jamais avare de plaisanterie. « Nous bénéficions aujourd’hui avec Veolia d’une grande qualité de l’eau. Sans a priori, et après avoir examiné différentes possibilités, nous avons pris la décision de reprendre la main pour mieux maîtriser les choses. Une étude a clairement démontré qu’il était préférable d’opter pour une gestion publique. »

Continue reading Blois (46 000 habitants) : Une eau publique et au même prix au 1er octobre 2016

Bruxelles: des ateliers ouverts aux habitants


Le projet de Plan de gestion de l’eau bruxellois 2016-2021 est à l’enquête publique jusqu’au 31 mai. Les États Généraux de l’Eau à Bruxelles (EGEB) en collaboration avec IEB organisent des ateliers ouverts aux habitants afin d’effectuer une lecture critique (en bien et en moins bien) et ouverte du Plan, de manière à formuler des propositions susceptibles de mieux traiter la question de l’eau à Bruxelles.

arton26980 Continue reading Bruxelles: des ateliers ouverts aux habitants

Roquevaire: l’eau « vitale » est gratuite

Trente mètres cubes d’eau potable pour un euro ! C’est le prix dérisoire que payent chaque année les habitants de Roquevaire, dans les Bouches-du-Rhône, suite à une décision de la municipalité. Celle-ci considère que l’eau est un bien commun de l’humanité, et que chaque habitant de la commune doit pouvoir accéder gratuitement à l’eau « vitale ». Mais l’avènement, en 2020, de la métropole d’Aix-Marseille-Provence risque de bouleverser cet équilibre.

Continue reading Roquevaire: l’eau « vitale » est gratuite

Joué-lès-Tours: lettre ouverte au maire

Le 29 février 2016, la majorité du Conseil Municipal a voté une délégation de Service Public de l’eau potable sous la forme d’un «contrat d’affermage avec îlot concessif» pour une durée de 15 ans à partir du 1er janvier 2017.

L’association Eau Joué-lès-Tours Touraine :

            Dénonce l’augmentation du prix de l’eau de 249% de 1990 à 2014, alors que l’inflation dans la même période a été de 148%, et ceci malgré les avenants négociés à partir de 1996.

Continue reading Joué-lès-Tours: lettre ouverte au maire