Gestion publique de l’eau par la Métropole : c’est pour 2023 !

Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, a réaffirmé un engagement pris pendant sa campagne : dès 2023, les services de la Métropole géreront en direct la production et la distribution d’eau potable sur le territoire. Cette gestion est pour l’instant assurée par Véolia, une entreprise privée. Un article du magazine de la Métropole de Lyon.

L’eau qui coule à votre robinet, c’est la Métropole de Lyon qui en est responsable. Depuis 2015, la production et la distribution d’eau ont été confiées à Véolia à travers sa filiale Eau du Grand Lyon via une « délégation de service public ». Bruno Bernard, le président de la Métropole, a annoncé le choix d’une régie publique de l’eau potable pour janvier 2023. À savoir que l’assainissement de l’eau est déjà géré en régie par la Métropole de Lyon.

Pourquoi une régie métropolitaine de l’eau ?

  • Pour agir sur tout le cycle de l’eau
    La Métropole peut agir sur le foncier (achat de terrains), elle est en charge de l’assainissement des eaux usées et de la préservation des milieux aquatiques. Pouvoir agir sur tout ce qui touche au cycle de l’eau permet de mieux maîtriser la qualité et la quantité de nos ressources en eau.
  • Pour faire participer les habitantes et les habitants aux décisions qui concernent l’eau
    La forme juridique de la régie n’est pas encore définie, mais l’idée, c’est que les citoyennes et les citoyens aient leur mot à dire sur la gestion de l’eau sur le territoire. Par exemple, des associations pourraient participer aux conseils d’administration.
  • Pour mieux maîtriser le prix de l’eau
    Cela permettrait, par exemple, d’instaurer une tarification différenciée de l’eau : les premiers m3 consommés, indispensables à la vie, pourraient être moins chers que l’eau consommée pour remplir sa piscine ou nettoyer sa voiture.

Avec la régie publique, la Métropole va pouvoir travailler à une tarification sociale et progressive pour les plus précaires. 

Bruno Bernard,
Président de la Métropole de Lyon

Pour monter cette régie, la Métropole de Lyon va créer une nouvelle entité juridique. Elle proposera aux 280 personnes qui travaillent pour Véolia sur le contrat d’eau du Grand Lyon d’être recrutées, avec des conditions au moins identiques à leur poste précédent.

Pourquoi la gestion de l’eau est un sujet important ?

  •  Parce que l’eau qui arrive au robinet ne tombe pas du ciel (enfin pas tout à fait)
    L’eau que l’on boit vient des nappes, des lacs, des rivières… L’eau appartient à tout le monde, mais pour qu’elle arrive, potable, au robinet, il y a du travail. Il faut la prélever dans l’environnement, la désinfecter, la transporter. Et une fois qu’elle a été utilisée pour la douche, les toilettes ou la cuisine, il faut à nouveau l’épurer pour qu’elle retourne dans l’environnement sans le polluer. Pour faire tout ça il faut des usines, des tuyaux, du matériel, des personnes et des compétences.
  •  Pour se préparer le mieux possible au dérèglement climatique
    On prévoit qu’en 2050, le débit du Rhône devrait être 30 % moins important qu’aujourd’hui. Il faut commencer à s’adapter le plus rapidement possible en trouvant d’autres sources d’approvisionnement en eau. Il faut aussi maintenir la qualité de l’eau potable et limitant les activités humaines polluantes.
Agrandir l'image
Le site de captage de Crépieux – Charmy fournit 220 000 m3 d’eau par jour aux habitantes et aux habitants de la métropole de Lyon, l’équivalent de 88 piscines olympiques ! L’eau que l’on boit à Lyon et aux alentours vient en majeure partie de la nappe souterraine qui suit le cours du Rhône. Elle est d’une très bonne qualité.
© Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *