Argentine: la province de Santa Fé adopte la « loi de la carafe »

Santa Fé  a adopté la «loi  de la carafe ». L’initiative de la Chaire de l’eau de l’Université Nationale de Rosario (UNR) est sans précédent pour l’Argentine et l’Amérique latine. Article de La Capital, 25 janvier 2020.

Acompañamiento natural. En todos los locales gastronómicos se podrá solicitar agua potable.

La loi 13.935, dite du  » droit à la carafe », a été promulguée par le pouvoir exécutif provincial et publiée le 24 janvier au Journal officiel. En d’autres termes, elle est déjà en vigueur.

L’initiative de la Chaire de l’UNR sur l’eau est sans précédent pour l’Argentine et l’Amérique latine et Santa Fé est ainsi un pionnier pour ses 365 établissements : pour les bars et restaurants qui ont de l’eau potable, ils est obligatoire de fournir des carafes d’eau aux consommateurs.

Cela vaut aussi pour les écoles publiques. « Cela veut dire de l’eau potable, libre et  gratuite pour les citoyennes et les citoyens, pour les filles et les garçons », a déclaré le titulaire de la Chaire de l’eau, Hannibal Faccendini.

« Pensons qu’en Argentine, seulement 5 % des 60 000 établissements d’enseignement, selon l’enquête mondiale sur l’éducation de l’Unesco, ont des points d’eau publics. Amener les enfants à avoir accès à de l’eau salubre et gratuite, c’est leur  éviter les près de 15 sucettes par jour qu’ils consomment avec des sodas qui sont trop caloriques  », a-t-il ajouté.

« Un autre point à noter: avec cette loi, c’est la première fois que l’autorité de mise en œuvre est dans le domaine de la santé, c’est-à-dire, le ministère de la Santé de la province de Santa Fé. nous préparons cela depuis longtemps avec la Chaire de l’eau et le Centre interdisciplinaire de l’eau de l’UNR », a poursuivi Faccendini.

Avant sa promulgation dans la province, le « droit à la carafe » était en vigueur dans la ville par le biais d’une ordonnance municipale de 2015, qui oblige les bars et les restaurants à offrir à leurs clients une carafe d’eau propre à la consommation.

Un an plus tard, la proposition a été élargie aux salles de danse et aux spectacles publics; et l’année dernière, elle a touché les zones commerciales de plus de 1200 mètres carrés.

En octobre de cette année, il entra au Conseil supérieur de l’Université nationale de Rosario une proposition pour que le « droit à la carafe » entre également en vigueur dans les grandes écoles.

« Nous allons vers une culture environnementale qui nous permet de voir non seulement que l’autre existe, mais qu’il compte. Nous avons besoin que le différent et l’identique puissent coexister et s’enrichir. On a besoin de tous: vous devez participer, non pas en regardant, mais en agissant. »

Lire la loi du droit à la carafe (en castillan)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>