Grand Avignon: un élu demande l’arrêt des coupures d’eau

Intervention d’Olivier Gros en Conseil Communautaire du Grand Avignon
du 12 Octobre 2015, à l’occasion de la remise du rapport annuel 2014
sur le prix et la qualité du service public eau potable.

« Le rapport qui nous est présenté, dans sa partie concernant la DSP
Veolia pour la Ville d’Avignon, appelle 3 remarques.

1)      Le taux de fuites représente encore 34 % du volume produit.
C’est évidemment décevant pour une compagnie privée en charge de
ce service depuis 1986. L’objectif fixé par le Grenelle de
l’Environnement est de descendre à moins de 20%

2)      Le prix au m cube moyen est 3,53 euros. Ce prix, très cher au
premier mètre cube , à cause de la partie fixe de l’abonnement, il
décroît jusqu’au niveau de 120 m cubes à un prix de 2,65€   mais
pour regrimper ensuite. Ce prix, cité par 60 millions de
consommateurs, ne concerne en fait que 15% des usagers.

3)      Au chapitre des relations avec les usagers, il n’est rien dit des
coupures ni du lentillage. Combien de coupures en 2014 ? Pour quels
motifs ? J’ai demandé un complément d’information à ce sujet au
délégataire.

Il est interdit en France de couper l’eau. C’est la Loi du 15
Avril  2013 qui le stipule, confirmée par une décision du Conseil
Constitutionnel du 29 mai 2015, saisi par la SAUR sur une question
prioritaire de constitutionnalité.

Au sein de la Commission développement durable, un groupe de travail
ad hoc doit aborder le sujet le 19 Octobre, avec Veolia, mais je crois
que notre conseil communautaire, par la voix de son président,
devrait exiger de notre délégataire que toute coupure d’eau soit
à compter de ce jour définitivement exclue , et ce en application de
la loi du 15 Avril 2013. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.