Feuille de route 2016

/Lons-le-Saunier / 17 janvier 2016/

Rappel historique

La structuration du réseau Eau Bien Commun France a débuté en 2012 avec l’organisation du FAME et la création d’EBC PACA. Avec l’appui de la Coordination Eau Ile de France, la structuration s’est poursuivie en 2013 avec la création de CERA (Coordination Eau Bien Commun Rhône-Alpes). En 2015, notre réseau poursuit son développement: la CoJea (Coordination Jurassienne eau assainissement) est créée, ainsi que le Collectif Eau Bien Commun Pays de Gex. En région lyonnaise, la Coordination Eau Bien Commun Lyon Rhône Métropole prend vie avec la mobilisation des membres des états généraux du service public 69, des citoyens et citoyennes, des associations, des syndicats et des élus…

Décembre 2013 – a eu lieu à Grenoble une première rencontre nationale des associations et citoyens ayant comme préoccupation l’eau bien commun. Cette rencontre avait comme enjeu les élections municipales et l’avenir de la ressource de l’eau. De cette première rencontre résulte le Kit citoyen « Eau, droit de cité ».

Septembre 2014 – a eu lieu une deuxième rencontre à Lyon. Au centre de cette réunion nationale se trouvaient les coupures d’eau. Une campagne nationale contre les coupures d’eau est mise en place par la Coordination eau Ile de France et la Fondation France Libertés. Elle est relayée sur nos territoires par nos coordinations régionales. La forme d’organisation en réseau national réunissant les structures régionales, départementales et locales est discutée et décidée.

Bilan 2015

Février 2015 – s’est tenue la GREMME à Marseille. De nombreux enjeux vis à vis de la ressource de l’eau et du réchauffement climatique ont été abordés avec l’objectif de préparer la société civile pour la COP 21.

Aussi en 2015, le Projet Jeunesse « Eau bien commun – domaine d’expertise des jeunes » émerge en Rhône-Alpes avec pour objectif la construction des savoirs et d’expertise auprès des jeunes venant de toutes les associations qui se regroupent autour de la Coordination Eau Bien Commun France.

Septembre 2015 – une nouvelle rencontre du réseau a eu lieu à Paris lors de la fête de l’Huma. Elle portait sur la constitution de la Coordination Eau Bien Commun France, ainsi que sur les actions en vue de la COP 21. L’exposition « Eau et climat, c’est le moment d’agir » et la déclaration commune s’ensuivent. Les statuts de la future Coordination Eau Bien Commun France sont finalisés, un mode de gestion collectif et consensuel  est décidé.

Plusieurs outils sont développés et mutualisés depuis 2012: la charte graphique pour le site internet, le kit citoyen, des analyses et des rapports, des campagnes, une exposition, une déclaration commune à la COP21 sur les liens entre l’eau et le climat. Ces outils alimentent nos actions et s’adressent aussi à ceux qui ne font pas encore partie du réseau.

6 Décembre 2015, adoption des statuts et désignation du bureau et du CA en AG constitutive à l’occasion du sommet citoyen pour le climat à Montreuil ; les statuts sont déposés en région parisienne et le siège social de l’association est fixé à l’Espace Comme vous émoi, 5, rue de la Révolution, 93100 Montreuil.

Le bureau est constitué de co-présidents : Amard Gabriel, COJEA ; Fossat Philippe, CERA ; Mounier Bernard, EBC PACA ; Oliva Jean-Claude, CEIDF ; Pellicani Christian, MNLE ; Vidal Eric, Eau secours orléanais 45.

Le CA comprend également : Boual Jean-Claude , MNLE ; Dejean Natalia, CERA ; Fenasse Delphine, CEIDF ; Girard Virginie, CERA ; Josso Joël, CEIDF ; Juste Christine, EBC PACA, Sanciaud Michel (ATTAC 65).

Décision d’un partenariat (non exclusif) avec le Formateur des collectivités pour des actions de formations conjointes en direction des élus et des militants associatifs.

Les actions de la Coordination Eau Bien Commun France:

- des actions locales avec la mutualisation des moyens communs. Par exemple, le soutien du  Collectif Eau Bien Commun Pays de Gex: mise à disposition de kits citoyens, conseil et conférence de Gabriel Amard, soutien de la part de CERA…

- des actions collectives et nationales portées localement: la campagne contre les coupures d’eau, le droit à l’eau.

Le but de la Coordination Eau Bien Commun France est de renforcer les associations membres, construire ensemble des actions collectives avec une certaine mutualisation et un partage collectif.

Agenda 2016

Des discussions et du travail de la réunion de dimanche 17/01, se dégagent les pistes de travail suivantes:

-Faire avancer la gestion publique avec les usagers :

Rencontre nationale le 25 mars prochain à Avignon regroupant les entités de gestion publique de l’eau et les associations qui luttent pour l’implication des usagers dans cette gestion avec pour objectifs :

- aboutir à un constat partagé sur les modifications institutionnelles introduites par les lois MAPTAM[1] et NotRe[2] et sur leur impact sur les régies ;

-apprécier où en est l’hydre de la privatisation après les retours en gestion publique constatés ces dernières années.

Cette réunion aura lieu à l’hôtel de ville d’Avignon. L’initiative en revient à EBC PACA qui en sera la cheville ouvrière. Un document de travail est d’ores et déjà disponible.

-La mobilisation de l’opinion publique sur l’eau et le climat:

  • en lien avec l’agenda international :

-au Maroc : autour du 20 mai, réunion préparatoire près de Rabat avec l’ACME Maroc ; en juin, conférence internationale (officielle) sur eau et climat; en novembre, COP22 à Marrakech.

-2e rencontre à Bratislava en septembre 2016 du nouveau paradigme de l’eau (Michal Kravcik et cie).

-participation au nouveau réseau international « blue climate »

  • à travers des actions locales : diffusion de l’expo « eau et climat » ;  projections-débats autour du film « Les fleurs du futur: dobra voda » de Valérie Valette ;  performance théâtrale et débat « l’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono avec le Théâtre des Turbulences ; distribution de kits économiseurs d’eau ; la diffusion des manuels « eau et climat » jeunesse ;  poursuite du projet jeunesse en Rhône-Alpes…

-Le droit à l’eau: poursuite de la campagne contre les coupures d’eau et les réductions de débit, proposition de loi visant à rendre effectif le droit à l’eau et à l’assainissement en France,…

-RDV le 25 janvier à 10h pour une réunion d’approfondissement à ce sujet ;

-Proposition d’une initiative internationale au Forum Social Mondial à Montréal en août.

- L’élaboration tout au long de l’année d’un projet de centre de ressources  autour de l’eau bien commun autour de 4 pôles: recherche, formation, expertise et publications. L’objectif est de créer une entreprise collaborative (SCIC par exemple). Un groupe de travail (ouvert à tous) est constitué autour de Philippe et de Virginie.  Ce groupe est chargé de préciser les objectifs de la structure (pas d’entrer dans le détail des sujets), la structure financière et juridique et le calendrier de démarrage.

Et aussi :

-Poursuite des formations en partenariat avec le Formateur des collectivités ; la prochaine session est prévue à Montreuil les 12 et 13 février.

-Organisation de projections-débat de « vague citoyenne ».

-La réédition du guide de la gestion publique de l’eau en 2016, son enrichissement et sa publication en 2017, sous l’égide de la Coordination.

-La recherche de passerelles avec la FNCCR, FEP et les syndicats.

-Invitation de Riccardo Petrella à participer à une campagne contre le « mur de l’eau », pour contester aux différents niveaux (local, régional, international) la tarification de l’eau. Les documents de Riccardo seront envoyés à tous en vue de prendre une décision.

-Cotisation à la Coordination nationale: un barème de principe correspondant à 1% du budget de chaque organisation adhérente a été adopté. Il sera à appliquer de façon souple pour n’exclure personne.

-Adoption du communiqué de Lons-le Saunier.



[1]  Loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles

[2] La loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>