Irlande: l’Assemblée vote le retour à la gratuité pour l’eau

La taxe sur l’eau boit la tasse. L’Assemblée (chambre basse du parlement) vient de voter sa suppression et recommande de rembourser tous les ménages qui l’ont payée ces trois dernières années.

L’eau potable a longtemps été gratuite en Irlande, mais l’austérité est passée par là. En 2014, le gouvernement a décrété cette taxe après avoir confié la gestion des services d’eau à l’entreprise semi-publique Irish Water.

Face à la fronde de la population, l’Assemblée supprime la taxe sur l’eau. Et prône le remboursement à ceux qui l’ont déjà payée.

Essorés par la crise, les Irlandais n’ont jamais digéré ce nouvel impôt. Depuis trois ans, ils ont multiplié les manifestations pour obtenir un retour en arrière. Leur neuvième et dernière mobilisation nationale avait encore réuni 10 000 opposants à Dublin, le premier samedi d’avril.

Theresa Kelly était présente, comme à chaque fois. Cette Dublinoise de 64 ans a rejoint le mouvement car elle se sentait « fatiguée » de ne pas être entendue par les politiques : « Nous devons payer des impôts tout le temps et les salaires ne suivent pas. »

Si cette taxe est désormais abolie, il reste à savoir comment financer les infrastructures d’eau, défectueuses dans le pays. Car l’Irlande ne respecte pas les directives de la Commission européenne concernant, notamment, le traitement de l’eau potable et des eaux usées. Selon l’Irish Water, 5,5 milliards d’euros doivent être investis d’ici à 2021 pour atteindre les exigences européennes.

(Ouest France devrait se poser la même question pour …la France où 25% de l’eau potable, chèrement payée par les usagers, disparait dans des réseaux fuyards car mal entretenus! Sans compter la directive eaux usées qui n’est pas respectée et qui a valu à notre pays des amendes record. La question des investissements n’est donc pas réglée par la facture d’eau )

Pour limiter les abus, le gouvernement envisage de sanctionner financièrement toute « surconsommation d’eau ». Mais la notion fait débat et les militants la rejettent déjà.

Par Manon Deniau, publié par Ouest France le 20 avril.

Pour mémoire, un rassemblement de solidarité avec le mouvement irlandais Right2water s’était déroulé mercredi 14 Septembre 2016 devant l’ambassade d’Irlande à Paris, à l’appel de la Fondation France Libertés, de la Coordination Eau Île-de-France et de la Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics. Voir en lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>