Guadeloupe: polémique sur la création du syndicat unique de l’eau

Plusieurs associations de consommateurs, d’usagers de l’eau, de salariés du secteur de l’eau et de citoyens se sont mobilisées pour demander qu’elles soient intégrées au processus de création du syndicat unique de l’eau. Elles demandent aussi à participer au fonctionnement de cette future entité.

Plusieurs associations se sont regroupées pour demander qu'elles soient consultées sur la création et le fonctionnement de la future entité unique de l'eau © Olivier Lancien
© Olivier Lancien Plusieurs associations se sont regroupées pour demander qu’elles soient consultées sur la création et le fonctionnement de la future entité unique de l’eau
Une conférence de presse, en pleine nature, pour dénoncer la prise imminente d’un arrêté de création de cette structure unique de l’eau en Guadeloupe. Selon ces associations de défense des usagers de l’eau et de salariés, la préfecture s’apprête a prendre ce 14 janvier l’arrêté de création de la structure unique qui doit prendre le relais du SIAEAG, le syndicat intercommunal d’adduction en eau et d’assainissement de la Guadeloupe et des différentes structures qui gèrent l’eau potable dans l’archipel.
Germain Parent, le président du comité de défense des usagers de l'eau de la Guadeloupe. © Olivier Lancien
© Olivier Lancien Germain Parent, le président du comité de défense des usagers de l’eau de la Guadeloupe.

La préfecture de la Guadeloupe dément toute signature de cet arrêté de création du syndicat unique de l’eau de la Guadeloupe, dans les jours qui viennent. Jacques Billant, le préfet de région, applique une méthode de concertation, selon les services préfectoraux. Le dossier est très complexe, il faut du temps. Pour l’heure les discussions sont toujours en cours. La préfecture préfère attendre avant toute création de cette entité unique réclamée de tous, mais tellement compliquée à mettre en œuvre.

Les discussions ont débuté en décembre 2014 sous la houlette de l’État, des collectivités régionale et départementale. Un an et un mois plus tard, les choses ont avancée, mais doucement. Les communautés d’agglomération ont hérité de la compétence « eau » des communes. Aujourd’hui, la grande majorité de ces établissements publics de coopération intercommunale a étudié les statuts de cette future entité unique baptisée « Eaux de Guadeloupe ». Il ne reste plus désormais qu’à la créer, et surtout trouver la cohésion politique. Seule la communauté d’agglomération du Sud Basse-Terre, présidée par Lucette Michaux-Chevry, ne souhaite pas pour le moment adhérer à ce projet. Le préfet lui préconise le dialogue.

Le dialogue, les salariés du secteur de l’eau le souhaite aussi. Regroupés en collectif, ils espèrent eux aussi intégrer le conseil d’administration de ce syndicat « Eaux de Guadeloupe ». Ils ont fait des demande de table ronde, pour l’heure pas de réponse selon eux.

Une défiance vis-à-vis des politiques

Les organisations qui font cause commune n’entendent pas laisser aux élus politiques les mains libres dans la création et la gestions de cette future entité. Selon les responsables politiques ont géré durant de nombreuses années ce dossier, et aujourd’hui des foyers se retrouvent sans eau potable au robinet durant plusieurs jours. Le collectif des citoyens de Guadeloupe a même écrit à François Hollande, le président de la République.

La copie de la lettre envoyé à François Hollande, le président de la République, par le collectif des citoyens.
Harry Olivier du collectif des citoyens de Guadeloupe © Olivier Lancien
© Olivier Lancien Harry Olivier du collectif des citoyens de Guadeloupe

 

Les différentes organisations espèrent que leurs doléances seront entendues. Elles veulent participer pleinement à la création et au futur fonctionnement de « Eau de Guadeloupe ». Dans le cas contraire, elles pourraient se mobiliser.

Par Olivier Lancien, publié le 14/01/2016

Écoutez le reportage sur Guadeloupe 1ère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>