LIMAY : ce que permet une régie publique….

Suite au courrier que l’AREP-CAMY a adressé aux Maires et aux candidats aux élections municipales et qui contenait un comparatif des prix entre la CAMY-Veolia et la régie de Limay,>>>lire ICI , le Maire de Limay nous a adressé un document  dont voici les principaux extraits :

 » A Limay, il y a bien longtemps que la question du choix du mode de gestion ne se pose plus dans les mêmes termes que dans les autres communes. Non seulement, Limay a fait le choix d’une gestion en régie proche de l’abonné depuis maintenant plusieurs décennies et qui lui a permis de faire bénéficier ses usagers d’un prix de l’eau parmi les plus bas en Ile de France, mais elle a toujours cherché à étendre le périmètre de sa régie à travers les EPCI dont elle est membre (…).

Ainsi, les habitants de  Guitrancourt  et de Fontenay St Père ont vu en 2011 baissé de 40 % leur facture d’assainissement lorsque la régie a succédé à Véolia après la fin du contrat de Délégation de Service Public concernant les réseaux d’assainissement (…).
Le choix d’une gestion en régie a permis d’assurer à la collectivité une relative indépendance (maitrise des choix tarifaires, relation à l’abonné, maitrise de la gestion de son patrimoine…) face aux grands groupes, bien que nous ne détenions pas encore nos propres ressources en eau.

  • Une tarification garantissant le fait que les dépenses en matière de factures d’eau ne dépassent pas 3% des ressources annuelles d’un ménage.
  • Garantir la gratuité des premiers mètres cube d’eau indispensables à l’hygiène et à l’alimentation (…).

Les études ont montré que la part d’eau consommé par un limayen moyen destiné à une consommation essentielle à l’hygiène et l’alimentation représente  entre 30 et 40% de sa facture d’eau. Ainsi, à Limay l’autonomie dont nous disposons face aux grands groupes nous permet d’atteindre ces objectifs en proposant : de rendre gratuit 40 % du volume d’eau consommé pour l’ensemble des usagers domestiques Limayens, tout en maintenant la même capacité à investir et entretenir notre patrimoine. »

La démonstration n’est plus à faire depuis longtemps !
Qu’attendent donc les élus sortants et les candidats aux municipales de mars prochain pour en tirer la seule conclusion qui s’impose et s’engager à rétablir une régie publique pour toutes les communes de la CAMY ?

Maurice MARTIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>