Category Archives: Multinationales, la loi de l’argent

Toulon: Veolia enlève le compteur d’une personne hospitalisée à domicile

La semaine dernière, Madame X. domiciliée à Toulon, nous a contacté pour nous faire part de sa situation. Mère de trois enfants, bénéficiaire des minimas sociaux, elle est actuellement en hospitalisation à domicile. Face à des créances de plus en plus importantes auprès de son fournisseur d’eau, VEOLIA, elle a demandé un ajustement du paiement de ses factures. VEOLIA lui a demandé de se déplacer jusqu’à leur agence, à Fréjus, pour pouvoir négocier un échéancier. Madame X. alitée n’a pu évidemment se déplacer.

Continue reading Toulon: Veolia enlève le compteur d’une personne hospitalisée à domicile

Avignon: nouveau jugement en faveur des usagers

 Pour la seconde fois en moins d’un mois, des usagers d’Avignon en portant plainte contre Veolia (société avignonnaise des eaux SAE) ont obtenu gain de cause auprès du juge:
-le 4 janvier sur la taxation assainissement (quatre usagers),
-cette fois-ci, ils étaient six sur les pénalités appliquées à leurs factures.
Avignon : le Collectif de l'eau fait plier Veolia une deuxième fois

Le Collectif de l’eau, conduit par Marcelle Landau, avait soutenu devant le tribunal, le 9 novembre dernier, les six usagers qui avaient porté plainte contre la société Veolia. Photo Jérôme Rey
Continue reading Avignon: nouveau jugement en faveur des usagers

Une multinationale de l’eau condamnée pour réduction de débit

 

La justice a tranché : les réductions de débit d’eau pour impayés dans une résidence principale sont tout aussi illégales que les coupures d’eau.

Le 6 janvier 2016, le tribunal d’instance de Limoges a ordonné la réouverture du branchement en eau à un débit normal chez Madame R., sous astreinte de 100 euros par jour de retard. La SAUR est également condamnée à 3600 euros d’amendes, dont 2000€ au titre du préjudice moral.

Continue reading Une multinationale de l’eau condamnée pour réduction de débit

Merci Veolia!

Le 16 décembre sur France Inter, Nicole Ferroni a décidé de consacrer son billet à Veolia, dont le patron, Antoine Frérot, était justement l’invité de la matinale. « Il y a quand même des choses très positives dans Veolia« , a tenu à rappeler dans un premier temps l’humoriste, citant notamment les nombreux emplois financés par le géant français. Nicole Ferroni a aussi salué les « missions » nobles de Veolia, évoquant le recyclage, l’approvisionnement en eau et en électricité de pays en développement. « Rien que pour ça, parce que Veolia est un semeur de lumière et d’eau pure à travers le monde, on peut vous dire merci !« , a ironisé la billettiste. Continue reading Merci Veolia!

Besançon, assurances pour les fuites d’eau : « on ne les recommande pas »

Suite aux courriers envoyés aux usagers les incitant à souscrire une assurance pour d’éventuelles fuites d’eau, la Ville de Besançon a tenu à rappeler lors d’une conférence qu’elle ne le recommandait pas. Elle est même allée au-delà en contactant la direction de la concurrence.

« Cela ne sert pas à grand chose ! » Les mots sont dits. La Ville de Besançon qui gardait jusqu’ici un certain recul par rapport à ces courriers reçus chaque année par les Bisontins, prend aujourd’hui la parole.

C’est une mention récente sur ces missives commerciales, stipulant que ce genre d’assurance était« recommandée par votre fournisseur d’eau » qui l’a fait réagir. Ce fut en quelque sorte la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ! « Nous n’avons jamais autorisé cela. Nous avons considéré que la ligne jaune était franchie », indique Christophe Lime, adjoint au maire délégué à l’eau et à l’assainissement.

Partie civile en cas de plainte

En présence de représentants locaux de l’association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV), il a ainsi rappelé à la presse que non seulement, ce qui était proposé dans ce type d’assurances était « très limitatif », mais qu’en plus « c’est déjà couvert pas d’autres types d’assurances », incluses dans les forfaits habitation ou liées à la carte bancaire.

Et de préciser que la loi Warsam, mise en application en 2013, prévoit déjà certaines applications lorsqu’il y a des fuites d’eau en terre. « Elle réduit fortement les surconsommations si l’usager arrive à préciser qu’il n’y est pour rien. »

Jugeant « ces courriers au ton alarmiste [...] plutôt destinés à soutirer de l’argent », la mairie a ainsi contacté la direction de la concurrence pour signaler ce qu’elle considère être une fraude autour de cette mention l’impliquant directement. Elle a demandé qu’une enquête soit ouverte et se dit prête à se porter partie civile si le procureur décide de porter plainte.